fbpx

7 CHOSES À SAVOIR AVANT UNE GREFFE DE CHEVEUX

Vous souhaitez avoir un meilleur look en changeant vos cheveux et vous envisagez de faire une greffe de cheveux. La greffe de cheveux est une excellente solution pour retrouver une chevelure complète. Avant de décider de votre traitement, vous devez vérifier les 7 points mentionnés ci-dessous et ne vous décidez qu’après vous être renseigné.

Votre zone donneuse, est-elle suffisamment riche ?

Comme vous le savez, lors d’une greffe de cheveux, votre chirurgien ne peut pas créer de nouveaux follicules pileux mais il peut changer leur emplacement sur le cuir chevelu. Lors de la greffe de cheveux, les follicules capillaires situés à l’arrière de la tête, entre les oreilles, sont prélevés et replacés sur le cuir chevelu. Pour l’extraction, la densité est donc essentielle, pour savoir combien de cheveux peuvent être prélevés. La première étape pour obtenir un bon résultat est d’avoir une zone donneuse efficace. Si vous avez besoin de 4000 greffes à transférer sur votre cuir chevelu mais que vous en avez 2000, cela signifie que vous n’avez pas assez de follicules  pour une fermeture complète. Donc, la première chose à faire, c’est de faire une évaluation correcte. A Global Medical Care, nous faisons ce contrôle en utilisant un système assisté par ordinateur et ensuite nous obtenons l’avis de 3 médecins différents. Par conséquent, la précision de notre estimation est de 98,7%.

Quel est le degré et le type de votre perte de cheveux ?

 Si la zone donneuse est suffisamment riche pour vos besoins et que vous avez plus de 20 ans, vous pouvez subir cette intervention. Vous n’avez pas besoin d’attendre de perdre tous vos cheveux pour le faire. En fait, une greffe de cheveux créera de nouvelles veines sanguines dans votre cuir chevelu et ralentira également votre perte de cheveux actuelle. Ainsi, la quantité de cheveux que vous avez perdus ou le fait que votre perte de cheveux se soit arrêtée ou non, ne sont pas des facteurs qui influencent votre procédure. Plus tôt vous la subirez, plus il vous sera facile de combattre la perte de cheveux, moins les autres vous reconnaîtront chauve et plus vous aurez de chances d’obtenir une restauration complète de vos cheveux.

Avez-vous des problèmes de santé qui pourraient limiter les résultats de l’opération ?

Si vous n’êtes pas en bonne santé, vous pouvez quand même subir cette intervention. Mais si certaines maladies ne sont pas sous contrôle (diabète, cœur, pression artérielle, insuffisance rénale, maladies chroniques, etc.), elles peuvent limiter ou éliminer la pousse des cheveux. Dans ces cas, la meilleure mesure à prendre est d’effectuer un contrôle détaillé par le chirurgien qui pratiquera l’intervention.

 

Avez-vous des attentes réalistes ?

De nos jours, il est courant de voir des milliers d’endroits offrir un grand changement grâce aux superbes photos avant et après. Veuillez noter que vos résultats seront uniques et individualisés, et qu’ils dépendent donc grandement de votre situation. Par conséquent, tout candidat de greffe de cheveux ne devrait pas penser à ses résultats personnels en regardant les photos d’un autre patient. Un hôpital et un chirurgien compétents vous diront clairement ce que vous pourrez obtenir par la suite. Les dernières recherches montrent que même si suffisamment d’unités folliculaires de remplacement (cheveux) sont prélevées, la majorité des greffes de cheveux de plus de 4250 greffons échouent. Car le cuir chevelu n’est pas capable de nourrir tous les nouveaux cheveux et greffons instantanément. Il ne faut donc pas croire aux rêves, s’ils ne sont pas réalistes et réalisables.    

Savez-vous comment choisir le bon endroit pour une greffe de cheveux Turquie?

N’oubliez pas que cette opération est un processus chirurgical au cours duquel certains de vos tissus folliculaires sont transférés à un autre endroit du cuir chevelu. Comme la source de ces unités folliculaires sont vos propres cheveux, vous perdrez malheureusement tous les greffons extraits lors d’une intervention effectuée dans un mauvais environnement. Le choix de l’hôpital et du chirurgien est très important car il s’agit d’une situation irréversible et irréparable. 

Vous pouvez trouver cela illogique mais notre expérience nous a montré que même dans certains hôpitaux européens, un greffon prélevé peut être jeté, car l’opération est trop longue et le chirurgien s’ennuie. D’autres mentent sur le nombre d’implants utilisés sur le cuir chevelu. Même si le dossier de la personne indique que 3000 implants ont été transférés sur le cuir chevelu, le résultat ne sera malheureusement pas à la hauteur des progrès limités réalisés au fil du temps. Il n’y a aucun moyen de compenser un dommage irréversible causé par un manque de récolte des follicules ou par le fait de jeter les cheveux après l’extraction.

Vous devez donc avoir une connaissance approfondie de la manière de choisir un hôpital ou un chirurgien pour cette opération. Comme il s’agit d’un sujet très détaillé, nous avons préféré consacrer un article distinct à cette question. Veuillez cliquer ici pour le lire. 

Savez-vous quelle est la bonne technique (DHI, FUE, FUT ou autres) à choisir ?

Il existe deux grandes méthodes largement utilisées de nos jours. La FUE (Follicular Unit Extraction) et la DHI (Direct Hair Implant). Aucune de ces techniques n’est obsolète et meilleure que l’autre. La technique FUE et la technique DHI ont toutes deux leurs propres avantages et inconvénients. 

Avec la technique DHI, il est possible d’implanter jusqu’à 3500 follicules en une seule fois, mais la zone de transplantation ne doit pas être rasée. Cela signifie que, si la zone réceptrice présente un amincissement important, les résultats des chirurgies DHI ne seront malheureusement pas suffisants pour une restauration complète. Cette étape est généralement conseillée pour les candidats qui souhaitent simplement augmenter la densité de leurs cheveux ou pour les femmes. En général, avec la FUE, il est possible de poser jusqu’à 6000 greffons sur le cuir chevelu en une seule séance, mais la totalité des cheveux doit être rasée. 

Plusieurs personnes peuvent prétendre que la méthode DHI permet d’obtenir un meilleur aspect naturel des cheveux que la technique FUE. Elles fondent ce point de vue sur le fait que la direction des cheveux peut être définie en DHI et pas avec la FUE. C’est totalement faux. L’angle de croissance des cheveux peut être défini parfaitement dans les deux méthodologies FUE et DHI, si le chirurgien est suffisamment expérimenté. C’est ce que prouve le nombre de nos patients (plus de 40 000). Lorsque nous comparons les résultats finaux de la DHI et de la FUE, nous n’observons aucune différence.

Les deux ont leurs propres caractéristiques uniques pour des besoins personnels, qui n’ont jamais rendu l’une meilleure que l’autre. En résumé, les deux techniques de transplantation ont été développées en fonction des conditions et des besoins des patients. Vous ne pouvez obtenir les informations les plus précises à ce sujet qu’en consultant un hôpital ou une clinique expérimentés et qualifiés, avec l’interprétation des médecins sur la base des photos de cheveux que vous avez prises. Mais nous pouvons facilement vous donner les conseils suivants :

– Si vos cheveux sont longs, que vous n’avez pas de zones chauves et que votre objectif est d’augmenter la densité de vos cheveux, choisissez la DHI.

– Si vous souffrez d’une calvitie sévère ou d’alopécie sur la tête et que vous avez besoin de couvrir des zones largement chauves, choisissez la FUE.

D’autre part, le système de transplantation capillaire est constamment renouvelé pour améliorer le résultat final. Le dernier système utilisé par les chirurgiens est le « 4 en 1 ». Avec cette méthode, qui utilise la dernière technologie de greffe, la qualité des greffons augmente, il n’y a pas de cicatrices, les saignements sont minimes, l’équipe peut placer jusqu’à 60-100 cheveux par cm2 et jusqu’à 6000 greffons sur un patient, dont la zone donneuse est appropriée, ainsi sans plusieurs séances une opération réussie peut être promise.

Connaissez-vous les traitements complémentaires qui modifient les résultats ?

Il est médicalement prouvé que les services postopératoires soutiennent la greffe de cheveux et ont des effets positifs sur le résultat futur. Par exemple, la thérapie appelée PRP ou plasma riche en plaquettes, est un service qui consiste à injecter dans les tissus du plasma prélevé dans le sang du patient. Elle peut être utilisée pour des raisons esthétiques telles que le rajeunissement de la peau, pour minimiser l’apparence d’une cicatrice ou simplement pour soutenir une procédure de transplantation de cheveux. En particulier après une opération de greffe de cheveux, le médecin doit le faire lorsque les canaux sont encore ouverts.

La diminution de certaines vitamines et valeurs dans notre corps peut également affecter la transplantation de cheveux et minimiser le potentiel de résultats positifs. Pour cette raison, il est recommandé aux patients ayant subi une greffe de cheveux d’utiliser un produit comme la biotine ou des multivitamines après leur intervention. De cette façon, la greffe peut tenir en quelques jours et guérir beaucoup plus rapidement, et les fins cheveux de bébé formés par les racines transplantées deviennent plus forts plus rapidement.

Nous recommandons vivement à tout candidat de vérifier ces éléments et d’en apprendre davantage sur les étapes de la chirurgie capillaire avant de décider de son opération, car ces éléments sont cruciaux pour définir votre aptitude et vous aideront à décider de la meilleure solution pour vous.

 

 

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
Open chat
Hello 👋
Can we help you?